Claude Raynal Sénateur

Actu sénateurs socialistes

Budget 2016 au Sénat : la Droite s’attaque à l’emploi

L’examen du Projet de loi de finances 2016 au Sénat amène progressivement la droite à tomber le masque : moins de recettes pour l’Etat (5 milliards d’euros) et des cadeaux fiscaux aux 15% des contribuables les plus aisés : baisse d’IR, quotient familial, ISF, etc… Où trouver les économies de dépenses pour financer ces cadeaux ?

Une première mesure, adoptée par la droite lundi 30 novembre 2015, avait choqué les sénateurs socialistes : la majorité sénatoriale a voté une baisse de 650 millions d’euros des crédits destinés aux travailleurs pauvres à travers la prime d’activité…

Le 2 décembre 2015, ce sont les crédits destinés à l’insertion des demandeurs d’emploi qui ont été sabrés : la majorité sénatoriale a en effet voté l’arrêt des financements à destination des contrats aidés dans les associations, les établissements médico-sociaux, les écoles et les collectivités, soit 1 milliard d’euros de crédits supprimés.

Au total, 253 648 personnes en contrats aidés dans les ADMR, les associations de quartier, les clubs sportifs, les communes, mais aussi les AVS dans les établissements scolaires, verraient leur poste supprimé.

Comme le groupe socialiste l’a fait observer en séance, ce sont les publics les plus fragiles, les chômeurs les plus éloignés de l’emploi qui seraient ainsi pénalisés dans tous nos territoires.

Les sénateurs socialistes, comme tous les sénateurs de gauche, ont bien sûr voté contre cette mesure scandaleuse adoptée par la droite sénatoriale.