Claude Raynal Sénateur

Actu Sénat

Communiqué de presse suite aux propos d'E. Woerth

« Mohammed Merah ? Il a été arrêté. Il n’y a pas eu d’attentat. » Par ses propos, Éric Woerth réécrit l’histoire et refuse, au même titre que son mentor N. Sarkozy qu’il veut maladroitement protéger, de faire de Imad Ibn Ziaten, Abel Chennouf et Mohamed Legouade, Jonathan Sandler, ses enfants Arie et Gabriel, et Myriam Monsonego, les premières victimes de la série d’attentats que la France a connue alors même que M Merah était proche du réseau « d’Artigat » et a suivi un entraînement au Pakistan faisant de lui un terroriste à part entière.

Il est sans doute plus facile de fermer les yeux sur le réel que de nommer les choses. Le débat politique mérite vraiment mieux que cette cécité de circonstance visant à refuser de qualifier ce qui pour eux seraient de simples actes de folie solitaire.

Je condamne avec la plus grande fermeté ces propos intolérables et plus particulièrement insupportables pour tous les Toulousains qui savent que ces attentats de Montauban et Toulouse ne faisaient hélas que préfigurer ceux que nous avons connus depuis sur l’ensemble du territoire national.