Claude Raynal Sénateur

Actu Métropole

Toulouse Métropole doit se doter d’une régie

Mettre en comparaison des propositions de Délégation de Service Public (DSP) et l’étude d’une régie pouvait s’envisager au début du mandat métropolitain. Il n’en a rien été. En juin 2017, nous avions refusé cette délibération car elle ne donnait plus le temps de mettre en œuvre, dans de bonnes conditions, un passage en régie, tout particulièrement pour l’assainissement. Ceci nous a été cyniquement confirmé hier soir. Les dés étaient donc pipés dès l’origine.

Néanmoins, l’étude initiée depuis une année apporte du crédit à la solution régie en actant que c’est une solution réaliste et opérationnelle. La régie est une bonne solution. Elle a le vent en poupe dans de nombreuses villes comme, récemment à Nice, à Paris ou encore à Montpellier. L’étude montre que Toulouse Métropole peut rejoindre ce mouvement.

La régie est une solution qui est économiquement pertinente.

Le prix de la régie, issu de l’étude, place Toulouse Métropole dans le peloton des métropoles bon marché. La solution de la régie est bien placée : 91% de la population paierait moins et 9% serait amené à faire des efforts au maximum de 1,5 € par mois.

Le prix de l’eau en régie est d’un ordre de grandeur comparable au prix en DSP.

Si l’on rapproche l’estimation prudente de l’étude du prix en régie par rapport à l’offre de la DSP la mieux-disante, l’écart devrait être réduit. C’est au prix de cette comparaison approfondie que le passage en régie apparait comme une solution moderne, démocratique et finalement favorable.